02 octobre 2016 ~ 0 Commentaire

Jardin Japonais suite : implantations

Implantations minérales

 Un autre élément indissociable du jardin japonais est la création de relief par de l’enrochement. Il n’est point de salut dans un jardin trop plat ! Les rochers doivent être placés en groupe impair, de manière à composer des triangles irréguliers. Ceci afin de d’allier « naturel » et esthétique. Pensez ensuite au gravier, qui peut être coloré (Jardin sec du temple Ryōan-ji).

Implantations végétales

 Les plantations de végétaux sont tout aussi importantes, et suivent les mêmes règles d’ornement d‘imparité et d’irrégularité.
Les plantes intéressantes peuvent par exemple être des cyprès du Japon, des pins (symbole de longévité), des bambous, des azalées, des lotus, des fougères et de la mousse (Jardin du temple Saihō-ji). Voir les grandes différences avec le jardin botanique basque pour se faire une idée

Circulation et décoration

 Une fois les implantations végétales et minérales effectuées, il est temps de penser à la circulation au sein du jardin. Un pas japonais (tobi ishi) est traditionnellement utilisé, ainsi que diverses allées dallées. Les lanternes japonaises peuvent également accompagner votre jardin.

 

Les Commentaires sont fermés.

Tecnologiaeinternetsinfin |
Laeducacionya |
Arsilie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Alaidepournotremaison
| Latelierdespetitesmains
| Kitoucreations