12 décembre 2015 ~ 0 Commentaire

La multiplication des plantes

Les plantes d’appartement proposées dans le commerce sont à l’heure actuelle accessibles à toutes les bourses et la multiplication reste une activité de loisir pour l’amateur de plantes. En effet, n’est-il pas passionnant d’obtenir, à partir d’un morceau de tige ou de quelques graines, une plante, résultat de nombreux mois de patience et de soins attentionnés?

Mais la multiplication, outre le fait qu’elle puisse être une expérience intéressante, peut également être utile : assurer la survie d’une plante déclinante en la multipliant avant qu’elle ne dépérisse entièrement, multiplier à l’infini une plante particulièrement belle ou originale pour l’offrir à ceux qui l’ont appréciée.

On distingue deux grands modes de multiplication. L’un dit sexué, qui consiste à semer des graines, des noyaux ou des pépins. L’autre dit asexué, regroupant le bouturage, le marcottage, la division et le greffage.

LE SEMIS

Le semis, s’il paraît être le moyen le plus facile d’obtenir de nouvelles plantes, reste cependant relativement délicat à réaliser. En effet, il est nécessaire de réunir de nombreuses conditions (température, humidité, qualité du substrat) pour réussir à faire germer des graines.

semis

Le mode de semis

Un semis n’est pas toujours évident à réussir, d’autant que les graines sont souvent très petites et légères. Dans le cas où elles sont fines et nombreuses, il est recommandé d’utiliser un semoir ou de pincer le cornet de graines en le tapotant légèrement afin de faire tomber les graines avec régularité.

Les graines fines ne doivent pas être recouvertes. Par contre, celles plus grosses peuvent l’être avec du sable fin tamisé. Lorsque le semis est terminé, tasser délicatement le substrat avec une planchette et arroser avec un vaporisateur ou un arrosoir à pomme fine.

Les soins à donner après le semis

L’air est à renouveler très régulièrement, surtout au moment de la germination, car une atmosphère confinée favorise le développement de maladies cryptogamiques.

Si la lumière importe peu au moment de la germination, les rayons du soleil, par contre, sont à craindre. Il est donc conseillé de placer le récipient en situation lumineuse, mais à l’abri des rayons du soleil.

L’arrosage est à suivre de très près. En effet, les jeunes plants ne possédant que très peu de racines sont très sensibles au dessèchement des premiers centimètres du substrat.

Les Commentaires sont fermés.

Tecnologiaeinternetsinfin |
Laeducacionya |
Arsilie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Alaidepournotremaison
| Latelierdespetitesmains
| Kitoucreations