05 juillet 2015 ~ 0 Commentaire

Maîtriser son arrosage de jardin – suite

Récupération des eaux de pluies:

L’eau de pluie, est la plus idéale pour votre jardin, car elle ne contient pas de chlore, elle est faible en sel minéraux et gratuite. La technique la plus simple est d’utiliser un récipient de fortune comme une baignoire à placer au bas des gouttières. La quantité que vous pourrez récupérer en 1 ans n’est pas négligeable (environ 6000l par ans). Vous pouvez également utiliser des citernes plus ou moins grande. Grâce à cette technique vous assurez l’ensemble de vos besoins annuels de votre jardin en eau. L’idéale est d’installer ce système de récupération d’eau avant l’été pour constituer des réserves pour la saison sèche. Même pendant les mois où les précipitations sont faibles, vous pouvez récupérer entre 20 et 30 litres d’eau. Un paysagiste averti en vaut deux !

Gérer une sècheresse

En période de sécheresse n’arrosez que les plantes les plus fragile et évitez d’arroser vos pelouses elles reverdirons aux premières pluies.
Préférez des végétaux adaptés à la sécheresse, en utilisant des plantes qui s’adaptent au terrain sec, vous limiterez les apports en eau. Les plantes adaptées au climat méditerranéen conviennent très bien à des climats chauds. Les plantes de bord de mer, de bruyère ou aromatiques apprécient les sols sec et ensoleillés. Les arbres comme les figuiers, la vigne, les orangers et les citronniers résistent très bien aux sécheresses. Pensez à adaptez vos plantes en fonction de votre climat.
Quelques exemples: les vivaces: jobarde et achillée (plantes très décoratives pour paysagiste)
Les aromatiques : lavande, thym, lauriers.

Adaptez vos arrosage en fonction de vos plantes

Vos plantations n’ont pas les même besoins si elles sont jeunes ou plus développées. Les jeunes plantes ont besoins d’un apport en eau suffisant et primordial afin qu’elle développe suffisamment leurs radicelles et leurs racines profondes. Un manque d’eau durant cette période est irrémédiable. Cependant trop les arroser n’est pas bon, elles seront moins combattives et plus sensibles aux maladies. Les semis sont très fragile et supportent difficilement un surplus ou un manque d’eau. Veillez alors à les arroser régulièrement et en petite quantité afin de conserver un sol humide. Lors de la levée ralentissez la fréquence mais augmenter la quantité. Touchez régulièrement votre terre pour vous assurer que la texture et l’humidité sont parfait.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Tecnologiaeinternetsinfin |
Laeducacionya |
Arsilie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Alaidepournotremaison
| Latelierdespetitesmains
| Kitoucreations